Association La Bourguette-autisme
Nos aubergesNos produitsNos prestationsEvénements

Aux origines …Eric, 14 ans...

Sa mère lui rappelle qu’elle a eu « besoin » de partir en vacances trois semaines au Portugal, avec le père et le frère, Damien, tellement elle était épuisée par ses pleurs incessants, alors qu’il n’avait que 3 mois et demi.

Elle l’a laissé à sa mère. Et lui dit cette séparation a dû lui faire mal…

Et comme je leur ai fait part des expériences de survie de J. et A. , elle évoque alors le fait que dans cette propriété où ses grands-parents l’ont gardé et qui doit avoir au moins 300 hectares de forêt essentiellement, il a plus tard parcouru régulièrement les lieux et les innombrables chemins et toujours retrouvé la maison, alors qu’il ne faut pas quitter l’un des deux chemins principaux !

Alors, je lui demande : - comment as-tu pensé survivre si tu te perdais ton chemin  ?

Et lui qui ne parle pas, dit :
- « les champignons … et les mûres … aussi … » ; puis, baisse la tête, et souffle dans la main droite fermée en pianotant de l’autre main sur les doigts !

à la rencontre suivante, la maman, aussitôt :

- j’ai compris ! tu as fait la trompette  !

en effet, et il s’agissait pour lui des champignons, les trompettes de la mort, et comment dire la mort ? son geste justement éliminait la référence à la mort au profit de la seule trompette … et sans les mots !

et à nouveau la maman :

- mais, tu le sais, je te l’ai souvent dit, elles sont bonnes à manger malgré leur nom  !

il se tourne vers elle et acquiesce .

(georges.soleilhet@orange.fr)


11 décembre 2013
Partagez cette page sur les réseaux sociaux :
Aidez l'association La Bourguette
© 2010-2017. Association La Bourguette-autisme.
Conception : www.onabeaudire.fr