Association La Bourguette-autisme
Nos aubergesNos produitsNos prestationsEvénements

La Bourguette a proposé conférence et art lyrique pour la Journée Mondiale de l’Autisme du 2 avril 2017.

Près de 200 personnes ont assisté à l’invitation de Damien Ailleret, directeur des entreprises et des institutionnels du Crédit Agricole Alpes Provence, dans l’amphithêatre de la banque à Aix-en-Provence, à la conférence « Communication, voix lyrique, autisme : une voie expérimentalebrique » lors de la Journée mondiale de l’autisme du 2 avril 2017.

Cette conférence était proposée par l’association La Bourguette en collaboration avec le Festival d’Aix-en-Provence, l’Ecole supérieure du professorat et de l’éducation - Aix-Marseille Université, le Centre d’observation du langage oral et écrit, le Centre Ressources Autisme PACA

Jérôme Brunetière, secrétaire général du Festival d’Aix-en-Provence, a d’abord fait l’éloge du partenariat développé depuis plusieurs années entre son institution et l’association La Bourguette.

A l’appui d’un petit film, présentant le témoignage d’adolescents autistes participant à l’atelier d’art lyrique, les éducateurs de l’IME   de La Bourguette et du Festival d’Aix-en-Provence ont souligné l’enthousiasme de ceux-ci ainsi que les bénéfices prodigués par cette activité. Ils ont révélé les compétences souvent insoupçonnées de certains enfants.

Ils ont également expliqué que lors des séances de l’atelier d’art lyrique les enfants sont progressivement :

- conviés à chuchoter, crier, chanter, scander une réponse ou réplique, afin de se sensibiliser aux possibilités d’expression offertes par la voix.
- éduqués à utiliser leur corps pour écouter différemment, pour écouter globalement ou pour écouter précisément.
- invités à prendre possession d’un air ou de paroles par le rythme.

Ensuite la conférence de Véronique Rey et Sonia de Martino, phonéticiennes linguistiques, a permis de souligner le travail de recherche en cours sur « l’alliage » possible entre les pratiques langagières, le chant et la technique bel cantiste dans la perspective d’une possible rééducation des personnes autistes à l’expression verbale.

Elles ont notamment expliqué que ce travail de recherche était fondé sur le constat que “dans toutes les cultures du monde, les humains ont employé la langue orale pour pratiquer et échanger ensemble des contes, des chansons, des épopées. Dans la culture occidentale, depuis le XVIIème, les opéras intègrent cet ensemble. Ces pratiques relèvent de la fonction patrimoniale du langage grâce à laquelle le langage est employé pour une finalité autre que de donner des informations ou être dans des pratiques conversationnelles. Elle assure notamment un partage : partage de gestes vocaux, partage d’émotions, partage d’imaginaire ».

Au final place a été donnée à l’art lyrique et Luca Lombardo, ténor, Patricia Schnell, mezzo soprano, Anica Skryane, soprano, accompagnés au piano par Isabelle Grébert ont donné de la voix pour enchanter une assistance sous le charme.


6 mai 2017
Partagez cette page sur les réseaux sociaux :
Aidez l'association La Bourguette
© 2010-2017. Association La Bourguette-autisme.
Conception : www.onabeaudire.fr