Association La Bourguette-autisme
Nos aubergesNos produitsNos prestationsEvénements

Lecteur caché

par Georges Soleilhet

Comme il est très excité par le bruit des trains qui passent pas loin d’ici dès qu’il en entend un, pourtant au plus loin, il en imite le bruit et à de la peine à se calmer et s’arrêter ; cette fois je crains qu’il n’ait rejoint la voix ferrée qu’empruntent des trains de marchandises pour en voir passer un...

Aussitôt nous convenons de courir avec mon collègue, l’un vers la gare, l’autre dans l’autre sens...

J’atteins la voie ferrée à travers la campagne, et mon appréhension se transforme en angoisse à l’idée que c’est sans doute par là qu’il est, dans le danger d’être heurté par un train à la sortie d’un des nombreux virages qui empêchent une visibilité suffisante pour qu’il puisse l’éviter ; je me rassure assez mal en me disant qu’il s’agit de train de marchandises dont la vitesse est lente...

Je finis par arriver au bout d’une heure à la gare sans l’avoir retrouvé... Je téléphone, mon collègue ne l’a pas retrouvé non plus... j’ai le sentiment soudain qu’il a dû arriver par ici... pourvu qu’il n’ait pas emprunté un train... et s’il s’était réfugié dans un wagon à l’arrêt... pour partir... à Paris où son grand-père était le chef de gare de Paris-Austerlitz...

Je repère des wagons mentionnant Paris comme destination... mais il ne sait pas lire ! J’ouvre un de ces wagons... est là recroquevillé, il attend le départ... Il repart avec moi, déçu. (georges.soleilhet@wanadoo.fr)


24 novembre 2014
Partagez cette page sur les réseaux sociaux :
Aidez l'association La Bourguette
© 2010-2017. Association La Bourguette-autisme.
Conception : www.onabeaudire.fr